Un atelier pour les Sdf

Les épaules trouées, il sourit encore.

Quand vous trouvez un pauvre SDF en kimono troué au bord de la route, quoi de mieux que de lui offrir le gîte, le couvert et un bon dojo ? Nous faisons à cette occasion appel à votre générosité pour adresser vos vieilles vestes de kimono à Paul Thiandaphilidès, Marseille.

Le pauvre grec errant dont nous ne citerons pas le nom dans cet article par respect, était connu à Marseille de Fabien et Gabi. Immédiatement il sont venus à sa rescousse et ont atterri chez Thierry le vendredi soir.  Hélène et Thierry les ont réconfortés avec moult saucisses, du bon vin du Jura et une grande boite chaude.

Le lendemain, Jean-Paul les a accueilli dans son Dojo de Beaucourt et leur a proposé un atelier dans le cadre de leur insertion au niveau  3ème Dan.

Avec 7 heures de tatami, ils ont eut droit à des Flammekueches Maison, du bon vin d’Alsace et une magnifique spectacle chanté avec dans le rôle principale son épouse Manu.

La soirée s’est terminée au champ des guitares avec la doublure non officielle de Johnny Hallyday (connu sous le nom de Gabiday Dan Lelavabo).

 

Le dimanche, ce fut au tour de Pierrot de les accueillir à Ronchamp, pour finaliser leur formation. Pas moins de 9 tsukiwazas en un jour et demi ! Pour les remercier de leurs efforts, nous sommes allés manger un bonne friture, rejoints par un Rémi en béquille, désolé de ne pas avoir pu participer.

Merci à  Gabi pour son inépuisable sens de la dialectique kakemphatonique (voir dans votre dictionnaire favori), Fabien pour ses connaissances musicales, cinématographiques et sa caméra slowmotion, et n’oublions pas Paul, pour ses indiscrétions sur une ancienne épouse de président et un sensei. Mais nous lui laissons la responsabilité de ses dires, surtout après les trois plats de frites qu’il s’est enfilé.

 

Publicités

1 commentaire

Séminaire à Balerna

Un petit séminaire à Balerna le 24 Février ? Pourquoi pas, histoire de rendre visite à Yvette ? Il y’aura Shihan Maurizio Volpe, 7° Dan et Shihan Gianni Gioconto, 8° Dan, ça nous convient !

Pas très en forme le samedi, suite à une petite opération dentaire la veille, je charge le matin du samedi 24 Thierry, Rémi et Christophe. Nous partons à 10h pour 350 km, traversons le Gothard pour trouver la neige dans le Tessin, découvrons des cafés à 4.5 chf mais avec vue sur les alpes et l’autoroute. A 14h, nous sommes à Balerna et nous mangeons rapidement dans une cafétéria.

A 15h, avec un soleil éclatant derrière la verrière,  nous sommes sur le tatami avec plein de vieilles connaissances. Maurizio débute le cours avec katate dori. J’aime bien Maurizio, parce qu’il est calme et qu’on le comprend si bien que je lui dit qu’il est inutile qu’il retraduise en français son italien. Nous essayons de nous répartir pour ne pas toujours travailler entre français. L’aîkido semble être une langue universelle.

Puis Gianni prend le relais avec son explication très intéressante sur Kumitachi. En gros, il faut savoir arrêter son attaque pour ne pas risquer d’être mis en difficulté.

Le soir, Yvette nous offre la bière (dont une sans gluten) et les pizzas dans le dojo. Nous avons également apporté quelques provisions liquides. Puis il fallut retrouver à l’aide d’un plan papier (l’adresse étant introuvable sur le GPS),  notre gite du soir tenu par un certain Christophe. Autant dire, que la route est très étroite (avec au passage des chevreuils au milieu des villages) et que ça grimpe sec au-dessus de la vallée.

Christophe nous attendait, et nous a bien reçu avec la grappa et la bière de la région. C’est un suisse allemand marié avec une alsacienne de Haguenau, région des ancêtres de Thierry. Vous pensez bien qu’on a parlé des charcuteries, des fromageries, de bonne cuisine et d’un Food-Truck Tube Citroën retapé par Christophe pour ses bonnes oeuvres. Demain, il nous promet la Flammekuech à l’apéro.

Le dimanche matin enneigé dans la nuit, après un super petit déjeuner comprenant des confitures et de la brioche maison (en couleur sur la photo, Christophe est derrière le bar), nous retrouvons Maurizio au Dojo. Là, nous révisons le kate dori men uchi. Je pense parce qu’Yvette va se présenter au 4ème Dan. Giani ensuite termine le Kumitachi.

A midi, nous remontons sur la route blanche à Monte. Christophe nous attends avec sa Flammekuche, son délicieux de filet de veau préparé la veille afin de l’imprégner des sucs, et ses supers desserts et grappa (sauf pour moi qui conduit, et parce qu’en plues la neige tombe à gros flocons). Finalement, on s’en sort pour 88 € pour la nuit, le petit-déjeuner et le repas. Qui a dit que la suisse était chère ? (hormis les cafés sur autoroutes).

Retour un peu long en raison de la fatigue et des conditions météos, mais sans problème. Bref, un bon Week-end ! Merci Yvette !

 

, , , , , , , ,

Poster un commentaire

Passage de grade de KI et Assemblée générale

Séance chargé ce dimanche à Ronchamp pour tout d’abord se souhaiter les Voeux pour 2018 et échanger nos virus hivernaux.

Le cours a permi une révision sur l’examen de Bokken pour le 1er Kyu du Marc.

Thierry teste Kevin.

Pierrot teste Thierry

Puis nous avons fait passer leur premier examen de Ki à Kevin et Thierry. Thierry Jaeger examinait Kevin et Pierrot Cornu, Thierry. Cela permet de vérifier si nos clubs sont bien synchrones et c’est bien le cas. Nous avons perçu un petit stress à leur respiration, mais le niveau était bien présent. Félicitation messieurs.

Après cette petite séance bien sympathique,  nous avons enchaîné avec notre traditionnelle Assemblée Générale dont vous trouverez ici les détails. Le Président nous a demandé une minute de silence pour Gérard et André. Nous avons débattu des sujets, mais pas de gros changement, l’esprit est toujours là. La cotisation a été augmentée de 1€ car cela faisait au moins 10 ans que nous ne l’avions fait. Vous trouverez ici le Compte-Rendu.

La saison 2018 commence et nous rêvons à nos prochains séminaires.

 

Poster un commentaire

Séminaire Bruno Maule à Ronchamp du Dimanche 5 Novembre

Début de la prise pour Katatedori Tenkan

Le temps est passé à la pluie dans la nuit, et avant un bon repas de Marcassin au Rhien, rien de vaut qu’une révision.

Tout nos cours débutent pas une échauffement sur lesquels Bruno aura toujours raison de nous dire de compter avec le Ki, se déplacer avec le point unique et penser à rester vertical. Puis nous avons revu le Funakoji Wasa et Ikyo waza.

Puis nous avons fait le tour du premier examen du 5ème Kyu sur Katate Kosadori Kokyunage, Ryotemochi, Tenkan. Nous l’avons fait en éducatif, selon le Ki Aikido puis avec les variantes dans différentes styles.

Merci à tous d’être venus, et pour vos encouragements et à l’année prochaine les 2-3-4 Novembre 2018.

Merci à Yves notre traducteur et réparateur de genoux

Poster un commentaire

Séminaire Bruno Maule du Samedi 4 novembre

 

Belle arrière saison pour un 4 Novembre qui s’est traduite par une température élevée sur le Dojo.

 

Nikyo by Rémi

Il faut dire qu’il y’avait un gros programme ce jour, avec des corrections sur les Hitori Waza (importance de la ligne verticale), des funakogis applicables à plein de mouvements , un sankyo ushiro kata dori imparable (bien descendre et prendre en bas la main avant d’initier le sankyo, sous peine d’être pris à la taille),  des ryo katadori avec des tenshins imparables,  des Nikkyos bien tirés, des sankyos qui vous envoient balader….

 

 

De l’art de la bonne saisie….

Couscous chez BRUNO

Après la pause Couscous chez Bruno à Champagney, grande explication sur un travail d’échauffement pour le Bokken utilisé en italie et que nous allons reprendre dans son intégralité car il complète efficacement celui de Sensei. Puis l’après-midi a été consacrée à une grosse révision sur le 1er kata de Jo et les 1er et 2ème katas de Bokken.

 

 

 

 

 

 

Des élèves attentifs

Bravo à Thierry et Kevin, nos nouveaux venus qui ont découvert le programme d’une année en quelques heures… une excellente préparation pour la saison 2017-2018.

La séance s’est terminée par un peu de méditation et une explication sur le pourquoi et le comment de l’étiquette dans les dojos.

Un grand Merci à Yves pour les traductions Italo-germano-françaises.

 

 

, , , , , , , , ,

Poster un commentaire

Séminaire à Ronchamp avec Bruno Maule

Voici un séminaire qui débute bien. Comme dit Yves, on s’y retrouve entre amis avec Sarah, Bruno Rossi, Michael de Stuttgart, …. et nous !

Bruno nous a donc donné un petit cours sur les bonnes positions dans la respiration,  l’importance de descendre et d’avoir le poids en bas, plus quelques techniques reprenant les principes de Sensei à savoir changer l’esprit, bouger sans déplacer puis  déplacer sans  bouger. Difficile à expliquer. Si vous voulez comprendre, il faut venir à nos séminaires !

Demain Bruno nous promet des nouvelles techniques. C’est un peu pour cela qu’on aime Bruno car avec lui il y’a toujours à apprendre.

 

, , , , , ,

Poster un commentaire

Séminaire à Balingen au Dojo AIKIDO MAKOTO

Un petit séminaire à Balingen par une belle journée d’Octobre, cela nous disait bien. Ce Dojo récent a été créée par Jean-jacque et Barbara et il compte  déjà une vingtaine de personne. Makoto signifie Sincérité, et cela a été soufflé à Jean-Jacques par Bruno.

Nous avons donc pris le départ (Thierry, Christophe et moi, Jean-paul) à 7h de belfort pour arriver sans encombre à Balingen à 9h45. Le séminaire s’est déroulé jusqu’à 18h, avec une pause déjeuner avec une excellente soupe de potiron maison aux herbes. Bien entendu, avec un petite sieste avant la reprise de 15h.

Il s’est terminé par l’examen de Ki du 2ème Dan pour Barbara. Détendue la journée, lors de l’examen le stress s’est fait ressentir, mais croyez-moi, elle s’en est très bien sortie malgré un trou de mémoire du au trac de l’examen  .

Pour ce qui est du séminaire, nous avons revu avec Bruno l’utilisation du boken, son échauffement et le premier kata. Le public étant relativement débutant, nous avons travaillé en détail chaque mouvement. mais attention, comme le précise Bruno, il faut le faire sans chercher jamais à imiter le Maître, sinon vous ne deviendrez jamais un Maître. Chacun doit pratiquer et rechercher sa forme, mais en conservant les fondamentaux, qui sont dans la tenue de la main, en ouvrant et fermant le petit espace avec la tsuka.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Poster un commentaire