Nouvelle version du séminaire de Bruno Maule

Notre traditionnelle séminaire n’aurait peut être pas pu se dérouler en raison de l’état de santé de Bruno Maule. Il s’est néanmoins déplacé malgré son état de fatigue. Il fait tout pour se soigner et dans ce genre de maladie, la force de caractère est un atout. Honnêtement, j’ai bien vu que son état est compliqué, mais une fois sur le tapis du Dojo,

Bruno et Michael

c’est un Grand Sensei qui se présente à nous.

Comme d’habitude, ce séminaire réuni des français, des allemands, des italiens et des suisses. Ronchamp semble toujours être un endroit mystique où depuis la venue de Lecorbusier, les européens, et parfois Patti Smith, aime venir pour la communion de leur l’art.

Le seul problème, c’est que Bruno, nous demande de présenter des mouvements. Il est conscient que l’avenir de l’aïkido telle que nous le pratiquons depuis 50 ans , continuera et s’enrichira de nouveaux maîtres, et qu’il faut aux gradés envisager de donner des séminaires. Nous avons eut le luxe et le confort d’avoir Yoshigasaki et Bruno, mais  il faudra plus tard que les nouvelles générations puissent continuer à bâtir la voie. Et donc , il nous demande de présenter des parties du séminaire.

Le premier à s’y coller, c’est Michael de Stuttgart, qui nous surprend en nous présentant sa version du Taïso. Très intéressant. Puis Yves Oppizzo, 5è Dan, nous présente le fruit de ses recherches sur le Bokken, qu’il affectionne, car il avoue que c’est pour lui une partie esthétique de l’Aïkido.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et voilà que je me lance, sans avoir préparé, sur un sujet sur le Ukémi et le rôle de nage pour accompagner les chutes basses et les chutes hautes à partir de Ryotemochi zempo nage. Thierry enchainera sur yokomen et la nécessité de bien entrer sur uké.

Bruno poursuit ensuite sur Misogi avec Bokken, à un rythme digne d’un coureur de fond. Et c’est Bruno Rossi, notre helvète (spécialiste du Rbnb), qui reprend la séquence de manière Impeccable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Repas est pris chez Marchal, avec une excellente friture de carpe, puis après une petite sieste sur le tapis du Dojo, ça reprend avec Bruno sur des mouvements se terminant sur un double Nelson, Santo avec des mouvements sur Yokomen et Ushiro ryokatate dori.

Notre sensei Pierrot Cornu évoque ensuite ses souvenirs des premiers cours de Ki à Thonons aOLYMPUS DIGITAL CAMERAvec Tohei et Fernand Rigoulot, et un rappel des quatre principes.

Bref, nous avons terminé avec l’impression d’avoir eut une journée bien remplie.

 

 

 

 

 

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :